Il semble que l'option "Javascript" de votre navigateur soit désactivée.
Le site dip-architecture.com a besoin de cette option pour fonctionner correctement.
Nous vous invitons à l'activer dans les paramètres de votre navigateur.
Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter,
ARCHITECTURE CONTEMPORAINE
Virgile DISSE - Architecte D.P.L.G.
Maison pierre, tuiles et poutres : l'âme de l'architecture provençale.

L'architecte et la maison en pierres

Maison pierre : le début de l'architecture

La maison en pierres est très diversifiée selon sa géographie et la culture par laquelle elle a été pensée. Si on s'attèle à l'appréhender dans une culture donnée, on s'aperçoit qu'elle n'offre pas le confort d'un langage stable ; son architecture n'est pas didactique « en apparence » : c'est un travail de l'esprit qu'il faut méthodiquement décomposer afin d'en atteindre l'essence. Maison pierre , autant de possibilités que d'identités.

Les réalisations de l'architecte DISSE sont le résultat d'expériences successives accumulées durant l'élaboration du projet et de son expérience : certains thèmes sont appréhendés de manière très différente d'une période de son travail à une autre.

Le projet, ainsi perpétuellement en question (et par là même en tension) vis-à-vis de lui-même, l'est avec son milieu : le site devient un matériau dont les limites, les échelles, sont à assimiler dans leur globalité (face à l'histoire, au contexte, à l'approche générale d'un lieu). Ce site entre ainsi en « dialogue » avec le projet ; ils s'enrichissent mutuellement ( l'un donne des caractéristiques à l'autre afin que celui-ci soit modeler dans le but de révéler les qualités du lieu).

Cette confrontation continue entre l'édifice et son site instaure un renvoi systématique de l'un à l'autre pour toute tentative de compréhension de l'espace. Redéfinis jusqu'à l'équilibre le plus juste, ceux-ci formeront un produit final ne laissant apparaître qu'un réseau de tensions spatiales, une distance entre les parties, et, au premier regard, une certaine virtuosité formelle des résolutions.

Nous modifions l'espace comme nous nous modifions nous-mêmes, par morceaux, confrontés à « l'autre » collectivement et individuellement. La nature, demeure de l'homme, et l'homme, créateur de la nature, absorbent tout. Ils incarnent et rejettent tout de façon passagère, tandis que chaque chose laisse sa marque sur eux. A partir de morceaux isolés, nous cherchons l'espace qui contient ces morceaux.

Ainsi, l'approche de l'espace se faisant de manière analogue à celle de l'homme face au monde, nous observons qu'une certaine tension ressort de la démarche de l'architecte, tension transformée en formes multiples, se manifestant par une compartimentation de l'espace obéissant à des logiques géométriques différentes mais consubstantielles. Il en va de même dans son approche de la pierre quand il conçoit une maison. La mise en relation maison pierre ne peut se faire qu'en créant une dynamique de formes afin que l'architecture se révèle.

Le jeu savant des tensions est accentué par une certaine discontinuité de la peau du bâtiment : l'enveloppe devient enclot pour marquer spatialement les séquences d'un parcours renvoyant sans cesse à autre chose qu'à lui-même.

Ce thème est fréquemment utilisé par l'architecte dans les différentes maisons pierres individuelles qu'il a réalisé. L'architecte met en rapport les différents éléments de l'Architecture avec des thèmes développés de manière très personnels qu'il fait sans cesse évoluer au cours du temps.

S'appuyant sur l'histoire de l'architecture aussi bien que sur l'art en général, l'architecte ne fige à aucun moment son architecture sur un possible modèle à répéter. Chaque nouveau projet bénéficie de l'expérience du (ou des) précédent(s), en reprend parfois certains thèmes, travaillés dans des directions nouvelles, propres au projet en cours.

Que ce soit pour une maison pierre ou une maison contemporaine, l'architecte DISSE s'inscrit dans une démarche régionaliste, qu'il associe par morceaux à l'histoire du lieu, afin d'organiser la richesse d'un projet. Ces fragments de références à l'histoire sont développés de façon quelque peu « maniériste » par l'architecte ; c'est-à-dire qu'il compose le parcours comme une mise en scène d'éléments, un élément correspondant à une séquence bien précise du parcours, et renvoyant de manière très claire à l'histoire du lieu ou à une partie de l'histoire de l'architecture de la région (ce maniérisme moderne s'appuie naturellement sur les travaux des peintres et des architectes de la Renaissance. Il ne réside pas tant dans la façon de mettre en scène un projet - plus particulièrement lié aux baroques - que dans la manière d'accentuer la présence de certains éléments par différents moyens, constructifs et raisonnés, révélateurs de l'esprit du lieu voulu par l'architecte).

Bureau de Paris
36, Boulevard de Sébastopol
75004 PARIS
Bureau de Saint-Paul
02, rue de l'Esplan
26130 ST-PAUL-3-CHÂTEAUX
contact
04 75 96 60 91
06 22 86 90 84